L’importance de soigner la relation avec les candidats dite expérience candidat

Advice RH - Expérience candidat
Advice RH – L’importance de soigner la relation avec les candidats dite expérience candidat

L’importance de soigner la relation avec les candidats dite « expérience candidat »

Mais qu’est-ce que ça veut dire ? « L’expérience du candidat » comprend tous les points de contact qu’il a vécu depuis le moment où il découvre l’entreprise jusqu’à ce qu’il sache s’il a été embauché. Il est important de noter que « l’expérience du candidat » comprend plus que la société. Chaque organisation externe avec laquelle la société est partenaire (cabinet de recrutement, agence d’intérim etc.) fait partie de l’expérience.

Une mauvaise « expérience candidat » peut nuire à la marque employeur et au résultat d’une entreprise. Une expérience négative nuira à l’image de la société. À l’inverse, une « expérience candidat » positive sera bénéfique pour l’organisation dans la construction d’un solide bassin de talents et de potentiels à moyen terme.

De toute évidence, il est logique de vivre une « expérience candidat » positive, mais malheureusement de nombreux employeurs oublient de prendre en compte le ressenti des candidats dans le processus de recrutement et oublient par la même occasion de faire un retour après les entretiens. Le défi consiste à créer une « expérience candidat » dans laquelle les personnes ont un sentiment positif à l’égard de la société et de l’organisation, même s’ils ne décrochent pas le poste désiré.

Pour avoir un impact positif et durable avec les candidats, il faudra réfléchir et construire une politique de recrutement et d’intégration basée sur le respect et la bienveillance. « L’expérience candidat » n’est pas simplement un autre projet de ressources humaines, car ce qui se passe pendant le processus d’embauche a un lien direct avec la culture de l’entreprise. Le plus important est la réelle volonté de l’entreprise à prendre en considération les candidats et non de mettre en place une stratégie marketing qui n’a pas de cohérence dans les faits.

La même chose est nécessaire pour « l’expérience du candidat ». Bien que l’embauche soit un processus, assurez-vous que les candidats comprennent et suivent facilement le processus, en les prévenant à l’avance, par exemple, du passage de tests spécifiques. L’objectif est de rassurer le candidat afin qu’il donne le meilleur de lui-même et non de le déstabiliser ou de le mettre en difficulté.

Un autre aspect de « l’expérience candidat » consiste à lui permettre de rester en contact avec le responsable du recrutement et le recruteur par courrier électronique ou même sur des plateformes de médias sociaux telles que LinkedIn. Si le candidat n’est pas sélectionné pour cette opportunité professionnelle, il est possible qu’il convienne parfaitement à une autre.

Le respect, le suivi et le retour auprès des candidats sont indispensables pour établir une relation de confiance et ainsi renforcer sa marque employeur. Il ne faut pas oublier que chaque candidat s’est projeté comme un collaborateur à part entière de la société et qu’il est en droit d’avoir un retour sur les suites du processus, d’autant plus si celui-ci ne s’est pas concrétisé.

Ces préconisations sont simples à mettre en place et ne demandent pas d’investissement particulier. N’oublions pas que la force d’une entreprise est principalement basée sur les hommes qui la composent, alors faisons de « l’expérience candidat » une expérience positive pour tous.

N’hésitez pas à nous contacter, nous pouvons vous conseiller !