Advice RH participe au 42ème Congrès de la FEHAP

Congrès FEHAP 2017
Advice RH – Congrès FEHAP 2017

Venez nous rencontrer lors du 42ème Congrès de la FEHAP qui se tiendra au Polydôme de Clermont-Ferrand les 22 et 23 novembre 2017, nous serons ravis d’échanger avec vous et de vous présenter notre cabinet de conseil en ressources humaines spécialisé dans le secteur sanitaire, social et médico-social.

Pour son 42ème Congrès, la FEHAP propose un thème dans l’air du temps, axé sur le sport, l’inclusion, la santé et le bien-être.

Au programme : 9 conférences plénières et conférences-débats avec plus de 40 intervenants permettront d’aborder la richesse des thématiques comme le sport et les maladies chroniques, le sport et la performance, l’activité physique au service des ressources humaines, le sport comme vecteur d’inclusion sociale, le sport et la réhabilitation, l’activité physique chez les personnes âgées… En parallèle, se tiendront des conférences majeures sur les actualités qui concernent l’avenir du secteur de la santé et des solidarités : projets régionaux de santé de deuxième génération, contractualisation dans le secteur médico-social, intelligence artificielle dans le champ de la santé, robolution et digital au domicile…

Nous vous attendons nombreux sur l’espace conseil où nous pourrons faire connaissance !

La qualité de vie au travail – QVT

Agir sur la qualité de vie au travail de ses collaborateurs

De quoi parle-t-on ?

La Qualité de Vie au Travail (QVT)  désigne et regroupe sous un même intitulé les actions qui permettent de concilier amélioration des conditions de travail pour les salariés et performance globale des entreprises. Elle s’appuie sur l’expertise des professionnels quant à leur propre travail et à leur capacité à identifier des marges de manœuvres et des moyens d’améliorer les organisations. Cette démarche est d’autant plus nécessaire quand les organisations se transforment. Elle appelle à des modifications managériales pour sortir d’un système hiérarchique descendant et aller vers une organisation plus transversale et plus souple qui permet des prises de décision nourries également des expériences de terrain. Elle n’est pas limitée à certaines personnes désignées, elle est l’affaire de tous.

La qualité de vie au travail fait désormais l’objet d’une attention soutenue par les organisations depuis ces dernières années, mais attention à ne pas la réduire à une simple notion de « bien être au travail », qui serait atteint par des actions de promotion de la santé. L’important est de s’intéresser au travail au sens large et non simplement à ses effets psychologiques sur les personnes. Contenu et sens du travail, organisation et environnement du travail, mais aussi accompagnement des évolutions de l’entreprise constituent alors les bases essentielles de la QVT.

La conception de la QVT vise à construire un nouveau compromis social pour répondre entre autres, à des questions relatives à l’égalité professionnelle, aux risques psychosociaux (RPS) et à de nombreuses réorganisations, en valorisant le travail comme moteur de l’action stratégique et managériale. Dans un contexte de transformation fréquente, variable en fonction des entreprises et de leur activité, le plus difficile est de trouver le bon équilibre entre les logiques techniques, sociales et managériales dans la conduite du changement.

Pour se lancer dans une démarche de qualité de vie au travail, celle-ci doit bien entendu être adaptée au contexte particulier de l’entreprise et prendre en compte notamment son secteur d’activité, sa taille, son climat social et la qualité de son dialogue social en autre.

Les 4 étapes clés pour se lancer dans une démarche de QVT :

  1. Concevoir la démarche en positionnant le sujet au niveau stratégique et en articulant QVT et performance de l’entreprise.
  2. Poser le diagnostic en produisant un état des lieux et en le partageant en interne.
  3. Expérimenter la démarche en inscrivant les objectifs de la QVT dans le fonctionnement de l’entreprise et en outillant les acteurs et les projets de l’entreprise.
  4. Pérenniser la démarche en déployant des actions permettant l’appropriation des « innovations » et des changements à venir.

Restaurer un lien de confiance et d’engagement entre l’entreprise et les salariés suppose d’inventer des processus d’innovation qui répondent en particulier aux aspirations à davantage d’autonomie et de responsabilité dans le travail. Il ne s’agit pas de résister au changement ou de l’accompagner, mais de le co-constuire.

N’hésitez pas à nous contacter, nous pouvons vous accompagner dans cette démarche.